le petit cornichon

Les 10 produits les plus dangereux pour la planète

Les aérosols

Même si des scientifiques de Harvard ont mis au point l’an dernier un aérosol censé réparé la couche d’ozone, la plupart d’entre eux malheureusement sont encore à l’origine de la disparition de ce gaz qui protège la Terre, les animaux et les humains des rayons nocifs du soleil. Par voie de conséquence, les spécialistes du climat ont jugé que les aérosols qui libèrent des composés organiques volatils (COV) représenteraient 13% des facteurs expliquant le réchauffement climatique.

Le café

Double dose pour la petite graine. La première problématique est la même que  pour le chocolat dont la production croissante affaiblit les terres et leur biodiversité. Et, what else ? Chaque année les Français boivent un milliard de dosettes de café contre neuf milliards dans le monde. Soit 40 000 tonnes de capsules en aluminium qui préservent parfaitement l’arôme du café, soit, mais qui finissent à la poubelle bien souvent sans être bien recyclées.

Les produits solaires

Selon une étude publiée en 2008 dans la revue Environnemental Health Perspectives, chaque année, plus de 4000 tonnes de résidus de crèmes et d’huiles solaires atterrissent sur les massifs coralliens mexicains, thaïlandais et caribéens. Elles détruiraient les microalgues nécessaires au développement du corail à cause des produits chimiques qu’elles contiennent. Et si le corail disparaît, c’est tout l’écosystème marin qui meurt.

La viande

Chaque année, 310 millions de tonnes de viande sont produites dans le monde, soit  65 millions de bêtes abattues pour satisfaire les appétits humains grandissants. Soit une consommation de 43 kilos par personne et par an? En 2013, la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) affirme que l’élevage serait responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine. Produire un kilo de viande de bœuf émettrait 27 kilos de gaz à effet de serre…

L’huile de palme

Déforestation de forêts primaires, érosion et appauvrissement des sols, empreinte carbone, fortes émissions de gaz à effet de serre…l’huile de palme accumule les lourds palmarès selon le WWF. Celle-là même qui entre dans la composition de nombreux produits industriels – dont la célèbre pâte à tartiner que l’on aime tant et les plats préparés vendus dans le commerce – pèse 50 millions de tonnes par an. De quoi nous couper l’appétit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

le petit cornichon