le petit cornichon

Un lac pollué après la crue, des risques de « remontées d’eaux usées » chez les habitants

Biocuisine

A la surface du lac de Montalbot, des dizaines de poissons morts. Ce plan d’eau situé à Vigneux-sur-Seine dans l’Essonne subit directement les conséquences de la crue de la Seine. Sous la pression de la montée des eaux, des canalisations d’eaux usées ont sauté, polluant ce lac de 20 hectares.

Déjà lors de la crue de 2016, le plan d’eau de Montalbot avait subi une pollution aux eaux usées causée par un engorgement du réseau et un manque d’étanchéité des canalisations. Des dizaines de kilos de poissons morts avaient alors été ramassés au lac.

« 10 ans pour qu’un tel plan d’eau se régénère »

Face à un scénario qui se répète, les défenseurs de l’environnement et les associations de pêcheurs ne sont font guère d’illusion.

« Tout est crevé à nouveau, y compris le plancton qui sert de nourriture de base au plancton, tout ça est détruit. En admettant qu’il n’y ait plus d’eau de pollution, il faut compter dix ans pour qu’un tel plan d’eau se régénère », se désole Romain Lecureur, président du club de voile à Vigneux-sur-Seine.

Deux syndicats pour l’assainissement des eaux (SyAGE et SIAAP) sont mobilisées pour endiguer la fuite. Un système de pompage pour éviter tout débordement du lac a été mis en place.

Eviter de surcharger le réseau d’eaux usées

Outre le lac, les habitants de Vigneux sont aussi invités à prendre des précautions. La pollution n’a pas touché l’eau potable, mais il faut éviter de surcharger le réseau des eaux usées.

« J’incite tous les habitants à faire preuve de prudence, de modération dans la consommation d’eau (…). Il faut bien se rendre compte que ces canalisations arrivent dans des centres où tout se confronte et qu’il y a des risques de débordements d’eaux usées chez certains habitants », précise François Durovray, président du Conseil départemental de l’Essonne.

En attendant les travaux sur la canalisation endommagée, les autorités ont annoncé la fermeture provisoire des piscines pour limiter la production d’eaux usées. Dans la commune, la décrue a tout doucement commencé mais une baisse significative du niveau de l’eau n’est pas attendue avant mercredi à jeudi.

Source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

le petit cornichon