le petit cornichon

Les pesticides et le cancer

Nanabio

Un sondage récent indique que 95% des personnes interrogées pensent qu’il est important de réduire de moitié l’utilisation des pesticides. Avec l’appel de Paris lancé en 2004, d’éminents scientifiques demandent que l’on réduise significativement la pollution chimique, et les médecins se prononcent aussi sur l’évidence grandissante liant les problèmes de santé à l’exposition professionnelle et environnementale aux substances chimiques.

En France, l’incidence des cancers a doublé au cours des 25 dernières années. Il est surtout très inquiétant de voir une progression des cancers chez les enfants. L’origine exacte de ces cancers est inconnue dans la moitié des cas et même dans 85% des cas en ce qui concerne les non-fumeurs. Plusieurs études scientifiques, notamment une étude récente de l’INSERM , montrent avec de plus en plus de certitudes les liens entre les cancers et l’exposition à certaines substances chimiques, particulièrement les pesticides. Une étude menée en 2004 montre que 25% des 400 pesticides utilisés en France sont reconnus ou suspectés d’être cancérigène.

Un environnement sain et de qualité pour tous les citoyens a besoin de législations solides mais surtout pour protéger les groupes les plus vulnérables dans nos sociétés, à savoir les travailleurs du monde agricole, les femmes enceintes et les enfants.\nLes agriculteurs exposes a certains pesticides présentent selon toute vraisemblance un risque plus élevé de développer un cancer du système lymphatique (lymphôme), indiquent plusieurs études. Une altération d’un chromosome, première étape vers la cancérisation de cellules lymphocytaires, serait particulièrement fréquente dans cette population.\n

Sur le site http://www.pesticidescancer.eu/ vous trouverez de nombreuses informations, pétitions et actions à mener pour limiter au maximum ces saloperies de pesticides et autres substances chimiques néfastes à l »homme et à la planète.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

le petit cornichon