le petit cornichon

Sans permis depuis 12 ans, un papi marseillais fait de la résistance

EcologieBio

Vous craignez la police et la justice ? Vous avez tort, et l’exemple de ce Marseillais âgé de 65 ans tend à le démontrer. Particulièrement inconscient, ce « papi » sans foi ni loi conduit depuis 12 ans alors que son permis de conduire a été annulé. Il a, une fois de plus doit-on dire, été contrôlé par les gendarmes du peloton motorisé de Peyruis, le 7 août dernier dans la commune de La Brillanne (Alpes-de-Haute-Provence).

Prié de présenter ses papiers, sans se démonter, le sexagénaire, prétextant avoir oublié son permis, a exhibé celui de son épouse. Mais, « après vérification dans les fichiers informatiques et auprès de la préfecture, il est apparu que le conducteur a vu son autorisation de conduire annulée depuis 2005 ». En dépit de cela, il a continué à conduire comme avant et en plus il n’a pas eu de chance.

Alors que bon nombre d’automobilistes privés de permis parviennent à passer au travers des mailles du filet, le papi marseillais a collectionné les contrôles et a fait l’objet de plusieurs procédures pour conduite sans permis depuis 2005. Mieux encore, il a épinglé à son tableau de chasse « deux procédures pour conduite sans permis en récidive », ont précisé les gendarmes. Sans aucun effet sur ce gaillard parfaitement indifférent au rouleau compresseur de la justice. Mais ce n’est pas fini, car le papi, totalement inconscient ou alors très joueur et très malchanceux, a collectionné les infractions.

En plus 21 excès de vitesse

« L’homme a continué à conduire depuis tout ce temps, cumulant les infractions au code de la route : 21 excès de vitesse, 8 usages du téléphone au volant, non-port de la ceinture de sécurité et franchissement de feu rouge. S’il avait été détenteur de son permis, il aurait perdu plus de 56 points », a ajouté la gendarmerie fataliste. Mais comme il n’en avait pas, le poids de la sentence a glissé comme la pluie sur les plumes d’un canard. Son véhicule, qui constitue le corps du délit, aurait pu être saisi mais personne n’y a pensé.

Volontiers démonstrative, la justice, plus affûtée dans la traque des bons citoyens solvables, semble sans aucun recours efficace devant ce genre d’individu parfaitement désinvolte et il a, hélas, de bonnes raisons. Qu’on en… juge : le sexagénaire sera convoqué au tribunal correctionnel de Digne-les-Bains en, tenez-vous bien, avril 2018 ! Le juge est sans doute en vacances et la comparution immédiate ne s’applique peut-être pas à ce cas.

Cela donne tout le temps au papi de faire de la résistance et de reprendre une fois de plus le volant en toute impunité comme les fois précédentes. Et cela, non couvert par l’assurance puisque son permis a été supprimé. Ce délai confortable va lui procurer d’autres bonnes occasions de narguer au passage les forces de l’ordre, rendues scandaleusement inefficaces par un char de la justice plus lent que celui du papi marseillais.

Source : LePoint

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

le petit cornichon